Lucio Dalla…

Chers amis

aujourd’hui je me suis réveillé  un peu triste car Lucio Dalla est disparu hier. Voilà un grand  artiste et poète de la chanson italienne qui nous a laissé un trésor d’émotions et de musique et qui ne sera plus la dans ce monde. La tristesse s’estompe en écoutant sa musique car les poètes deviennent immortels s ‘il y aura toujours des millions de personnes qui chanteront leurs chansons , qui liront leurs poésies.

Il n’y a plus besoin d’écrire encore des mots qui seraient assez redondants et sans aucun sens. Je veux juste  partager avec vous trois chansons qui sont le symbole d’un artiste extraordinaire et capable de jouer différents genre de musique.

 

L’Anno che verrà (1979)

Caruso (1986)

You’ve Got A Friend (J. Taylor)

8 réflexions au sujet de « Lucio Dalla… »

  1. La chanson italienne est éternelle et Lucio le sera aussi. Aucune autre langue ne procure de telles émotions dans des chansons. J’ai enfin quitté Paris pour retourner chez moi dans les Alpes de Haute Provence et n’étant qu’à 130 km du pays de mes ancêtres italiens j’ai le bonheur de pouvoir y aller fréquemment. L’air y vibre toujours d’une chanson connue que l’on prend plaisir à fredonner et qui rend la vie plus légère. Quel beau pays, quels artistes exceptionnels dans tous les domaines : musique, art, design, architecture…… Quel bonheur que ce pays existe !!
    Josephine

  2. Grazie Ciccio per avermi fatto conoscere questo cantante! c’ho dei bellissimi ricordi con te con la colonna sonora di Lucio Dalla…

  3. Chere Josephine,
    merci de ton commentaire! Pour le moment en étant à Paris je peux seulement ecouter la musique italienne mais j’espere me rendre bientot en Italie! Ca manque beaucoup!!!

    Ciccio

  4. « Ciccio a Messina, viveva gli anni sempre uguale o meglio viveva in naftalina… » (L’altra parte del mondo)
    J’ai grandi avec ses chansons et moi aussi, j’ai la sensation d’avoir perdu la bande son de ma vie…

  5. Grazie per il commento! Questa canzone non la conoscevo e quando l’ho ascoltata mi é piaciuta tantissimo!!! A presto

    CIccio

  6. Ho pianto come un bambino. Come quando ho perso il mio papa. ho imparato la notizia mentre ascoltavo 4/3/43. Gardua che caso! Lucio e entrato nella mia vita avevo 14 anni. Un amico frego in una machina parcheggiata davanti al cimiterro di Montecchio un nastro che mi regalo. Era l’album « Dalla ». Oggi ho 45 anni. Sono 30 anni di compagnia, di canti in salla da bagno, di passegiate a Riccione cercando l’ombra di Lucio. Non ho mai fato il tifo per un cantante, ma Lucio era una parte di me, della mia memoria. Mi faceva compagnia nel l’inverno di Parigi aspetando di ritornare in Italia per le ferie d’estate. Allora, Lucio era il Paese che mi raccontava le sue storie. Le storie di casa mia, nel suo dialetto. La mia Italia segretta, la mia poesia. Excusez mon mauvais italien. Je l’écris comme il me viens, avec mon coeur. Je suis triste encore ce jour. j’aurais tellement à dire sur ce que m’inspire Lucio Dalla mais à quoi bon parler de moi après tout. Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s